Le trousseau de la mariée..

Le chiffrage du linge.

Dans cette grisaille de l’actualité, non pas du temps par chez moi, car depuis quelque temps il fait un magnifique soleil, alors ne nous plaignons pas, ce qui est pris, n’est-ce-pas ? parlons de blanc, pas la neige, (par le biais de ce billet)… 

En effet le mois de Juin, il est encore lointain, vous me direz, est traditionnellement le mois où l’on se marie , c’était avant, car à l’époque actuelle, plus compliqué, et la plupart du temps ça ne dure pas)…Célébrons le temps des Noces consacrées au trousseau de la mariée, et au chiffrage de son linge,  (cela n’existe plus) de nos jours, bien entendu…

Donc Symbole du mariage, les initiales entrelacées des deux mariés se retrouvaient jadis sur le linge de la maison, un linge qui durait toute une vie, (hé oui, ils étaient économes autrefois).

Traditionnellement sur les nappes, les serviettes de table, les serviettes de toilette, les draps, les torchons, ce sont les initiales des noms de famille que l’on fait figurer. Celle de la femme se trouve à droite de celle de l’homme. Les initiales du prénom n’apparaissent théoriquement que sur le linge personnel (mouchoir, chemise  etc…).  Mais aujourd’hui on se permet, (c’est l’article qui dit cela) plus de fantaisie et les initiales des prénoms se placent aussi sur les draps, les serviettes de toilette, etc…..

LA TAILLE DES MONOGRAMMES .

Elle dépend bien sûr de la taille de la pièce que vous souhaitez broder. Plus celle-ci est petite, plus les lettres se feront discrètes.

Mouchoirs : 1 ou 2 cm

Torchons :   1,5 cm

Serviettes de table : 5 ou 6 cm

Taies d’oreiller : 6 ou 7 cm

Serviettes de bain : 10 cm

Nappes : 10 à 12 cm

Draps : 12 à 15 cm

Couvre-lits : 15 cm

Un retour dans le temps , est-ce que c’était mieux avant ??  pas certaine….

Source :ALMANACH de nos GRANDS-MERES.

 

 

 

 

Publicités

Auteur : wzeig

Je suis Provençale, jusqu'au bout des ongles... Je suis franche et j'essaie d'être loyale envers ceux que j'aime, ou j'estime.. Mais...... je suis détestée aussi, de toute manière, qui ne l'est pas ! haha !!

11 réflexions sur « Le trousseau de la mariée.. »

  1. J’ai trouvé dans le linge de ma grand-mère (après son décès) des draps, des nappes, des serviettes de table brodées à ses initiales et celles de mon grand-père. J’ai même trouvé du linge ayant appartenu à mon arrière-grand-mère. C’est émouvant. Et tu sais quoi? J’ai, rangée dans une housse dans le haut de mon armoire, la robe de mariée de cette même grand-mère; la robe est en soie blanche et ma grand-mère l’a cousue à la main. Je suis toute bouleversée quand je pense à ces choses du passé; pas que je sois passéiste, mais parce que je suis issue de ces traditions, et tous les sentiments qui vont avec.
    Merci pour ce plongeon dans le passé et ses traditions.
    Belle journée et bises.

    Aimé par 3 personnes

    1. Merci Colette pour ton émouvant témoignage, tout comme toi, je ne suis pas trop passéiste, mais j’aime bien les souvenirs d’autrefois… Je trouve que tous ces objets ont une âme, les traditions sont sacrées pour moi… On dit que ce n’est pas bon de se retourner en arrière, mais ça me fait souvent du bien de toucher les souvenirs de ma famille que j’ai recueillis, surtout après le décès de mes parents…….
      Bonne semaine, Bises

      Aimé par 2 personnes

  2. Dans la famille de mon grand-père, il y avait une couturière, une tapissière, et une brodeuse. La cousine en question était toujours sollicitée pour préparer le trousseau des unes et des autres. Au décès de ma grand-mère, personne ne voulait de ces “vieilleries”. J’ai donc hérité d’une nappe, de serviettes de table et d’un drap que j’ai recyclé en grande nappe hyper-solide (avec intervention de la machine à coudre, mais en conservant les broderies) et que je ressors quand j’ai une large tablée festive. Je me sers de l’autre nappe et des serviettes plus souvent, et de voir les initiales de mon grand-père me fait penser à eux. Comme dans le dessin animé Coco, nos défunts restent vivants tant qu’on ne les oublie pas!
    Bien d’accord avec toi et Colette: même si j’aime garder certains souvenirs, je ne suis pas une nostalgique du passé. Surtout en tant que femme.
    Merci du partage, bonne semaine!

    Aimé par 2 personnes

    1. J’en ai fait de même avec un grand drap en lin, et des broderies qui est du plus bel effet, sur une table, c’est tendance… Il faut reconnaitre qu’elles avaient énormément de patience à l’époque, rien que pour préparer le trousseau de mariée, il devait falloir s’y prendre longtemps à l’avance… et cela devait occuper les longues soirées d’hiver… Maintenant c’est certain tout est différent, c’est une autre époque…. Mais cela me fait du bien de temps en temps de me replonger dans le passé, c’est pour moi un devoir de mémoire pour ceux qui nous ont quittés… C’est ainsi, c’est le cycle de la vie… Mais je doute fort, qu’à notre départ, les jeunes générations aient le même réflexe que le nôtre ! les mentalités sont différentes…. Merci de cet agréable commentaire.

      Aimé par 2 personnes

  3. Ma mère brodait des merveilles tout en travaillant, etc … Pour ma Première Communion, elle avait fait broder à mes initiales une douzaine de mouchoirs en fil ( et d’autres cadeaux blancs, même du chocolat blanc ) – j’en ai toujours… mais en classe, mes petites camarades s’étaient moquées ! Je n’avais pas compris.
    J’ai aussi brodé une nappe par été, au soleil … je n’ai plus le temps… je prenais des cours de broderie à Paris à l’heure du déjeuner… c »était bien agréable.
    Merci pour ton bel article, merci pour les beaux commentaires qui m’émeuvent beaucoup.
    Bises et amitiés 🙂
    france

    Aimé par 1 personne

  4. Bonjour wzeig,
    Voila une publication qui me fait sourire, j’aime me plonger dans les souvenirs d’antan. Une tradition qui est perdu mais peut-être pas chez les plus fortunés.
    Tu te rends compte le linge durait une vie, difficile de nos jours, lorsque cela a fait 25 ans c’est beau !
    Merci wzeig, pour cette tranche d’histoire bien agréable.
    Bonne semaine à toi !
    Bisous bisous
    🙂

    J'aime

  5. C’est magnifique ce trousseau, les initiales entrelacées cousues à la main… J’ai reçu aussi quelques pièces très précieuses ( draps, taies, coiffes) de mes aïeux. Comme tu dis Anne, c’est le cycle de la vie. Nous laisserons un jour, à nos enfants et petits-enfants, une trace de notre passage, ce sera différent mais j’espère tout aussi précieux!
    Merci Anne pour ce billet si touchant, bises de Bretagne 🙂

    J'aime

  6. Bonjour mon amie ANNIE DOMMAGE MAIS CELA NE SE FAIT PLUS GUERE OU IL EST CE BON TEMPS DE NOS PARENTS
    C’est l’heure pour moi de passer.
    Dans ton bel univers déposer un petit
    Commentaire d’amitié te dire que je ne t’oublie pas
    Malgré mon absence ou si peu sur le net
    Si chacune de mes pensées
    Se transformeraient en fleurs
    Chaque jour un bouquet
    Viendrait embellir ta demeure

    C’ est toute la douceur de leurs parfums
    Que je t’envoie!!!! rien qu’à toi.
    gros bisous.Bernard

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s