Mariage Provençal.

Pour rester un peu dans le thème de la Provence, aujourd’hui parlons mariage, je sais bien qu’il se déroule plus ou moins de la même manière en France, mais je suppose que chaque région a ses RITES. Voici celui d’autrefois !

En Provence, il existe plusieurs coutumes qui concernent une étape important dans la vie des hommes et des femmes : le mariage.

Quelques croyances :
Tout d’abord, il faut savoir qu’autrefois, la tradition interdisait de se marier pendant les mois de mai, juillet, septembre ainsi que novembre. De même, les périodes du Carême et de l’Avent (Noël) ne voyaient aucun mariage se dérouler. En dehors de ces périodes, il convenait de ne jamais se marier les lundis et les vendredis, les jours fastes étant les mardis, jeudis et samedis !

Deux frères, ou deux soeurs, ne devaient pas se marier le même jour, afin d’éviter qu’un des deux mariages ne fasse de l’ombre à l’autre.

Pour savoir si un mariage était sûr de se réaliser dans l’année, un jeune couple devait sauter par dessus neuf feux, allumés à l’occasion de la Saint-Jean.

Après la cérémonie à l’Hôtel de Ville :
En sortant de l’Hôtel de Ville, le cortège était mené par un ou plusieurs tambourinaïres, qui ouvraient la marche en jouant un air traditionnel, menant les futurs mariés vers l’église.

Durant la cérémonie à l’église:
Une croyance voulait qu’au cours de la cérémonie religieuse, au moment de s’agenouiller, si le jeune marié arrivait à poser le genoux sur la robe de sa future femme, c’est lui qui aurait autorité dans le couple. Mais si la jeune fille n’entendait pas être dominée, elle devait plier le doigt quand le garçon lui passait la bague.

Après la cérémonie de l’église :
A la sortie de l’église les Nòvi devaient passer sous un arceau fleuri en se donnant le bras. Le mari remettait à sa femme, la clé de la demeure qu’elle devait accrocher au clavié fixé à sa ceinture. Une coupe de blé était alors remise à la jeune mariée qui devait jeter le contenu sur les parents de son époux afin d’indiquer son intention d’apporter la prospérité dans sa nouvelle famille.

On retrouve par ailleurs, une variante de ce rite où les enfants au bas des marches de l’église criaient :
Vivo li Nòvi Les invités du cortège lançaient à la volée des dragées et de la monnaie. Si l’on n’en jetait pas, les enfants criaient :
Es malant, lou nòvi, es malant. A manja de coucourdo e lou bouioun i a fa mau Il est malade, le marié, il est malade. Il a mangé de la courge et le bouillon l’a indisposé.

Petit lexique du mariage typiquement provençal :
– la mariée : lou Nòvio
– le marié : lou Nòvi
– les jeunes mariés : li Nòvi
– la demoiselle d’honneur : lou Sonto Nòvio
– le garçon d’honneur : lou Sonto Nòvi

source / Notre Provence.

Auteur : wzeig

Je suis Provençale, jusqu'au bout des ongles... Je suis franche et j'essaie d'être loyale envers ceux que j'aime, ou j'estime.. Mais...... je suis détestée aussi, de toute manière, qui ne l'est pas ! haha !!

9 réflexions sur « Mariage Provençal. »

  1. En effet c’est différent de chez nous.
    Les mariages c’est fichu cette année, pas plus de 20 personnes c’est pas possible.
    Vous allez bien, ici ça va, bises et bon week end.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui chaque région doit avoir ses coutumes, encore qu’aujourd’hui, je ne pense pas que tous ces rites se déroulent comme autrefois… La pluie ne nous quitte plus en Provence, orage après-midi…. Nous ça peut aller, merci….. Tant mieux si ça va aussi par chez vous. Bises

      J'aime

  2. Toutes ces informations, je ne les connaissais absolument pas!
    J’ai appris beaucoup de choses grâce à toi.
    En plus, c’est tout à fait charmant!
    Je te souhaite un magnifique dimanche (à Montpellier, il fait un temps superbe!). Bises.

    Aimé par 1 personne

    1. Quelle chance tu as eu chère Colette, ici en Provence, il pleuvait, orage…. et ça dure, presque tous les jours… Merci de ton passage et de ton commentaire.
      Bonne semaine. Bises.

      J'aime

  3. Bonjour wzeig,
    Je savais que nous pouvions pas nous marier en Mai car le mois de Marie. Les autres mois je découvre, tu sais pourquoi ?
    Pour le mariage de frères et soeurs le même jour, je savais aussi, mon demi-frère s’est marié en même temps que sa belle-soeur et son beau-frère, il a divorcé…
    Les arceaux fleuri, était un autre temps bien lointain en Picardie 😉
    Pour le reste je découvre et je trouve cela bien mignon, ta publication m’a faite sourire.
    Bonne semaine wzeig, plein de bisous de loin 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis contente que la publication t’es fait sourire, l’actualité étant très lourde, je pense que de temps en temps un peu de choses « toutes bêtes », changent les idées…
      Bonne semaine. Bises affectueuses, et oui de loin, comme tu l’écris….

      Aimé par 1 personne

  4. bonsoir Annie,
    suis toujours étonnée combien coûte un mariage de nos jours, il faut que tout soit parfait …
    quand nous nous sommes mariés, le mariage était une jolie fête pour les deux familles, nous étions heureux d’être tous ensemble,on s’amusait ensemble, même si les tables n’étaient pas surchargées de fleurs, s’il n’y avait pas de décoration partout , tout était blanc, alors que maintenant il faut absolument de la couleur …
    Par contre, ce qui est certain, c’est que les mariées sont toujours aussi belles, d’une époque à l’autre, d’une région à l’autre, sûrement que c’est le bonheur qui les rend aussi belles !
    bises !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s